05 63 22 26 26

Logo CCI Montauban
Logo Facebook
Logo Facebook

Text Resize

-A +A

Lancement du dispositif Cybermalveillance.gouv.fr

« Cybermalveillance.gouv.fr » est la solution vers laquelle peuvent se tourner les victimes d’actes de cybermalveillance. C’est le guichet unique qui met en relation ces victimes avec des prestataires spécialisés et de proximité, présents sur l’ensemble du territoire national.

Son public ?
Tous les victimes d’attaques informatiques qui ne disposent pas de compétences et/ou de ressources en sécurité numérique : les particuliers, les entreprises (PME et TPE) et les collectivités territoriales. L’actualité récente a montré que ces acteurs sont vulnérables aux attaques informatiques, qui peuvent les affecter directement ou indirectement avec des conséquences parfois dramatiques : vol de données personnelles ou clients, dysfonctionnement voire interruption d’activité aux conséquences économiques et salariales graves, allant jusqu’à la fermeture d’entreprises.
 
Ses missions ?
• mettre en relation des victimes d’actes de cybermalveillance avec des prestataires de proximité susceptibles de réparer leurs systèmes en proposant des solutions adaptées aux besoins identifiés lors d’un diagnostic de la situation réalisé en ligne ;
• informer et sensibiliser les internautes à la sécurité du numérique : qu’est-ce qu’un rançongiciel ? Comment me protéger ? Qui alerter en cas de problèmes ? La plateforme « cybermalveillance.gouv.fr » se veut être le portail privilégié de contenus de sensibilisation et d’informations vers laquelle peut se tourner le citoyen numérique ;
• favoriser la création d’un observatoire du risque numérique permettant d’analyser l’évolution de la menace cyber et des réponses apportées.
 
Ses services ?
Ils s’illustrent à travers deux parcours :
* Parcours 1« Vous êtes victime d’acte de cybermalveillance » qui propose :
- un accompagnement à la réalisation d’un diagnostic en ligne pour identifier l’incident de sécurité ;
- une mise en relation avec les prestataires de proximité susceptibles de les assister techniquement ;
- une fiche «réflexes» pour comprendre l’incident et les bonnes pratiques à adopter pour s’en prémunir ;
- les informations à fournir pour le dépôt de plainte auprès des services de police ou de la gendarmerie ;
- la possibilité de noter et commenter la prestation pour permettre l’évaluation des prestataires.
 
* Parcours 2 « Vous êtes un prestataire et vous souhaitez être référencé » qui propose :
- les renseignements sur votre société ;
- l’adhésion à une charte d’engagement reprenant les conditions éthiques et pratiques indispensables au référencement sur la plateforme.